Pollen maçon. N°1 à N°9 : - 5% de remise + port offert

Partager avec un ami
24h.gif
Theme 10 - SYMBOLISME
03 - ESSAIS - PLANCHES
Auteur CARNIRI GAEL
DACHEZ ROGER
MAFFESOLI MICHEL
LEVAI IVAN
PERRINEAU PASCAL
HORVILLEUR DELPHINE
KELLER DANIEL
Disponible
Les 9 volumes de la collection Pollen maçonnique -

Conform Edition
85,00 €
Description du produit

Au lieu de 90 € > La nouvelle encyclop. maçonnique >

Les 9 volumes -

-5% de remise + port offert

 

N°1 : La Chambre du Milieu - 78 p.

À force de ne plus très bien savoir de quoi l’on parle – ni où l’on parle – on court grandement le risque d’employer un mot ou une expression à tort et à travers. C’est par ce jeu de méprises successives et de contre-emplois que le contenu même de la franc-maçonnerie prend parfois le risque de ne plus vouloir dire grand-chose... Eclairons le chemin.

La nature même de la Chambre du Milieu est aujourd’hui obscure pour nombre de francs-maçons : est-ce le lieu où l’on reçoit rituellement les Maîtres, ou le simple rassemblement administratif de ces derniers lorsqu’ils traitent des principaux problèmes d’une Loge - ou les deux ?

Est-on encore dans la Chambre du Milieu lorsque l’on se penche sur les troublantes énigmes d’un règlement général ou que l’on débat du taux de la cotisation ?

« Mes Frères, mes Soeurs, l’heure est grave : faisons une Chambre du Milieu » !

 

N°2 : Juste le Juste - 100 p.

Le Grand Chapitre Général Féminin de France rassemble des franc-maçonnes qui poursuivent leurs recherches au-delà des trois grades de la franc-maçonnerie traditionnelle.

Elles se donnent des sujets de réflexion qui allient une démarche philosophique, symbolique et sociétale. Conscientes de leur engagement et de leur responsabilité dans toutes les réflexions et

actions contribuant à l’émancipation des femmes, elles ont choisi de poser la question du Juste et de partager avec toutes celles et tous ceux qui les liront, les voix et voies qui y contribuent.

Cet ouvrage présente les conférences données en Grand Chapitre Général Féminin de France par des femmes, d’ici et d’ailleurs, sur différents aspects du Juste.

Ces travaux et ces réflexions conduisent à cette conclusion provisoire : « Le devoir prime le droit, parce que c’est le devoir des uns qui fonde le droit de l’autre. […] Droits et devoirs sont une seule et même chose, un seul et même ordre » Simone Weil. À nous toutes et tous, d’être conscientes et conscients de nos devoirs, ceux-là mêmes qui fondent les droits au juste de l’Humanité tout entière.

 

N° 3 Le Maillet et le Ciseau - 90 p.

La taille de la pierre se poursuit inlassablement tout au long de notre vie maçonnique. Ciseau et maillet ont une importance symbolique fondamentale qu’il est urgent de « ressusciter ». C’est donc à une visite, ou re-visite pour certains, de ces premiers outils que nous vous convions dans cet ouvrage, en trois étapes.

La première nous ramène brièvement aux racines opératives de ces outils. Nous « éclairons » la toile de fond mythologique et historique dans laquelle ils s’inscrivent et rappelons leurs fonctions premières au contact des différentes matières sur lesquelles ils interviennent. La seconde nous conduit au coeur même de la symbolique spéculative.

Nous y évoquons leur dimension traditionnelle, leur place en Loge et dans le rituel et abordons leurs effets symboliques « agissants » au travers de la taille de la pierre brute. Enfin, nous tentons un exercice moins conventionnel et plus périlleux : incarner leur symbolique, en corporifiant la fraction de « sève » initiatique que véhiculent le ciseau et le maillet.

 

N°4 La Règle et le Levier - 100 p.

L’utilisation opérative de la règle et du: « quand l’outil prolonge la main »…

Au seizième siècle, on parlait « d’util », pour « outil », par association avec l’adjectif utile.A ce titre, l’outil s’inscrit comme un prolongement de la main.Celle-ci intervient comme agent d’exécution de l’esprit sur la matière et revêt un caractère de lien, de trait d’union, entre l’un et l’autre.

L’outil permet à la main d’ajuster le geste, de l’améliorer, donc d’organiser et maîtriser la matière, par le truchement préalable et névralgique de l’esprit. L’esprit gouverne la matière, comme la lumière cherche à dissiper les ténèbres.Il marque l’ascendant de l’Homme sur la chose, l’objet, la machine, via la connaissance acquise et toujours à développer… Elle lui permet de tirer le meilleur profit de ce qu’il transforme et construit.

Ainsi, l’utilisation bien comprise, adaptée et pertinente de chaque outil, permet d’accroître, concrètement, des capacités que le maniement des outils favorise. Cette pratique développe nos sens, donc notre aptitude à nous ouvrir, intellectuellement, culturellement, pour progresser dans la voie du perfectionnement individuel. Chaque outil met à la disposition de l’ouvrier, du maçon, une force naturelle destinée à un usage spécifique.

L’évolution des outils, qui procède d’une meilleure connaissance des hommes via le travail effectué sur lui-même et les changements qu’il induit, dépend de notre aptitude à nous interroger sur le recours à l’outil, sur la force qu’il génère et qu’il nous revient de gouverner, pour accéder à la maîtrise, via un « cursus honorum » commençant au stade d’apprenti et passant, ensuite, par le statut provisoire de compagnon.

Si la règle postule à la connaissance des mesures ainsi qu’à celle de la précision, indispensables dans toute activité de construction, il se trouve que l’usage du levier, pour ce qui le concerne, impose également les mêmes exigences. Signalons que le la règle et le levier sont, en maçonnerie spéculative, attribués au niveau du grade de Compagnon. La règle est la précision dans la mesure tandis que le levier suppose le contrôle de l’énergie en action, la maîtrise de la force et de l’intelligence. L’utilisation de chaque outil met en oeuvre une force, voulue par l’esprit, dégageant une puissance à maîtriser qui obéit aux lois de la Nature.

 

 

N°5 : Franc-maçonnerie : Régularité et reconnaissance - 140 p.

Cet ouvrage est né d’un vif agacement ; celui éprouvé par Roger Dachez face aux postures artificielles et aux faux-semblants qui ont émaillé le paysage maçonnique français (PMF), suite à ce qu’il sera convenu de nommer, dans les futurs ouvrages d’histoire, « l’Appel de Bâle » (juin 2012).

Ici ou là, pour s’y rallier comme pour le dénoncer, pour le défendre comme pour le pourfendre, les uns et les autres ont adopté des positionnements tactiques parfois difficiles à déchiffrer autant qu’à tenir. Certains ont délivré des discours d’une ambiguïté confondante ou fait appel, pour soutenir leur cause, à des « experts » maniant le double langage ou travestissant les faits, davantage en vertu de stratégies personnelles que pour éclairer honnêtement l’opinion maçonnique.

Roger Dachez s’applique, avec la rigueur d’historien qu’on lui connaît, à nous livrer (entendu qu’il ne prétend à aucune infaillibilité), une contribution honnête mais naturellement susceptible de critiques au difficile débat sur la régularité et la reconnaissance maçonnique

 

 

N°6 Le bouc émissaire
ou la haine de l'autre et l'élimination de sa différence 
- 112 p.

 

L'actualité récente du 7 janvier 2015 où l'on a vu l'un des frères Kouachi sortir armé de l'immeuble de Charlie Hebdo, hurlant à tue-tête "J'ai tué Charlie ! j'ai tué Charlie !", nous revient comme la lancinante preuve que la haine de l'autre et l'élimination de sa différence restent le moyen le plus aberrant pour certains de construire ce qu'ils pensent devoir être leur identité.

 

 

Saurons-nous un jour remplacer cette logique ancestrale de l'expulsion de l'autre par une logique d'intégration et de reconnaissance ? Sommes-nous condamnés (mais par qui sinon par nous-mêmes ?...) à répéter ce crime tristement fondateur ?

 

Pour les francs-maçons, cela ne va évidemment pas de soi, et l'idée que l'on puisse se sauver en faisant disparaître - même symboliquement - l'autre, n'est pas tolérable. L'autre n'est pas mon contraire, mais au contraire il m'enrichit !

 

Quatre personnalités font part de leur point de vue sur cette question : la symbolique avec Delphine Horvilleur, l'anthropologie avec Michel Maffesoli, les médias avec Ivan Levaï et la politique avec Pascal Perrineau

N°7 Arthur Groussier, le franc-maçon réformiste (voir description dans le produit)

N°8 GADL'U - Tome 1 <span style="co

Suggestion de produits

Recherche

Réinitialiser

Pas encore client ? Pour votre 1ère commande

cadeaux

Pour une commande
  minimum de 10 €

Publicité

Collection presses maçonniques

 Presse Maçonnique
La collection de tous
  francs-maçon-nes