Les Premiers Médicis

0
Partager avec un ami
48h.gif
Auteur BERESNIAK DANIEL
Theme 05 - HISTOIRE
Disponible
Les Premiers Médicis et l'académie Platonicienne de Florence.
La résurgence d'Hermès
Daniel Béresniak

Detrad aVs
17,00 €
Description du produit

Parution : 01/03/1984
Editeur : Detrad aVs
ISBN : 2.905.319.00.3
EAN13 : 9782905319005
Format : 15 cm x 24 cm
Nb pages : 200
 
Le propos de ce livre est de présenter " l'Académie Platonicienne " de Florence, fondée par Cosme l'Ancien en 1459. Il s'agit d'un véritable monastère laïque, ouvert à tous les hommes de talent, sans distinction de religion. Marsile Ficin et ses amis, Guido Cavalcanti, Pic de la Mirandole, le Dr Fortuna, éminent kabbaliste, le Politien, Laurent le " Magnifique " collaborèrent à cette institution, véritable " Abbaye de Thèlème " dont parle Rabelais.

Le contexte historique est passionnant et fait l'objet d'une étude détaillées : les institutions républicaines de Florence, les " Arts " (ghildes et corporations), la vie des " Marchands " et le commerce international, la montée de la famille Médicis, les Conciles de Pise, de Bâle, de Constance, de Ferrare et de Florence, et la fin du grand schisme, la fin de l'Empire de Byzance et l'influence des grands intellectuels grecs réfugiés en Italie, la lutte entre les Ghelfes et Gibelins, etc… Pléthon créa une école comportant deux niveaux : l'exotérique et l'ésotérique. Il s'agit d'un enseignement nouveau de caractère initiatique dans lequel les chercheurs (artistes, notables et penseurs) forgèrent les structures mentales propres à générer un monde nouveau. Pléthon enseignait que chaque religion est un morceau de tiroir brisé d'Aphrodite et que l'homme a droit au bonheur.
Est évoquée également la renaissance des Arts : le " nouveau style ", la découverte de la perspective et sa signification au plan philosophique, la découverte du monde antique et la célèbre Coupole de Brunelleschi, certains aspects de la vie de et de l'œuvre de Donatello, Ghiberti, Masaccio, Filippo Lippi, Fra Angelico, Lucca della Robbia, Mino du Fiesole, Antonio et Piéro Pallaiulo, Botticelli, Michel Ange, Léonard de Vinci et quelques autres.
Pourquoi, au plan des idées, la République des Marchands s'est-elle tournée vers la culture hellénistique et a-t-elle permis un tel succès aux néo-platoniciens ? Pourquoi les premiers Médicis ont collectionné les manuscrits des gnostiques (de Plotin au Pseudo Denys-l'Aéropagite) et les ont fait traduire en latin par Marsile Ficin et les Académiciens, sous le titre général : " Hermetica " ?

La réponse à ces questions réside dans la mythologie et le rayonnement d'Hermès, Dieu des limites et des passages, " Seigneur des routes ". Selon la méthode jungienne, Daniel Beresniak analyse le comportement de la classe dominante à la lumière des archétypes dans lesquels elle se reconnaît. Cela montre la cohérence qui doit exister entre le monde des idées et celui des comportements économiques, sociaux et politiques.
La notion d'Archétype a été d'ailleurs devinée par Marsile Ficin, éveillé par la lecture des gnostiques et des philosophes " païens ". Il la nommait " forme primitive ".
Des discussions métaphysiques dans le climat " fraternel " de l'Académie, à l'occasion des banquets rituels en l'honneur de Platon, jusqu'aux nouvelles expressions de l'art et de la poésie et aussi jusqu'aux pretiques commerciales et aux événements d'ordre politique et social, il existe une " cohérence " culturelle que la mythologie d'Hermès éclaire.


Suggestion de produits

Recherche

Auteur
Réinitialiser

Pas encore client ? Pour votre 1ère commande

cadeaux

Pour une commande
  minimum de 10 €

Publicité

Collection presses maçonniques

 Presse Maçonnique
La collection de tous
  francs-maçon-nes