82 - Les fêtes initiatiques des deux Saint-Jean - II -

Associées au deux temps forts de l'année que sont les solstices, les fêtes de la Saint-Jean rythment l'année maçonnique et lui donnent son unité : au solstice d'hiver, le 27 décembre, jour de Jean l'Évangéliste, la lumière tend à disparaître, et l'enjeu ...

Lire +
10,90 €

Description du produit

Associées au deux temps forts de l'année que sont les solstices, les fêtes de la Saint-Jean rythment l'année maçonnique et lui donnent son unité : au solstice d'hiver, le 27 décembre, jour de Jean l'Évangéliste, la lumière tend à disparaître, et l'enjeu du rituel de fête est la renaissance du feu dont dépend l'émergence de l'année nouvelle.

Au solstice d'été, le 24 juin, jour de la saint Jean-Baptiste, le soleil parvient à son apogée et la lumière rayonne. Elle est accueillie et célébrée par un grand feu de joie auquel est offert le travail de l'année. Le saut du feu régénère la puissance d'action de la Loge, de même que le banquet, rite central des fêtes solsticiales et moment de plénitude, nourri par le feu de l'amour fraternel et illuminé par la lumière de Jean. 

Comprendre le sens essentiel de ces deux fêtes indissociables qui conduisent de la lumière secrète à la lumière révélée est le but de cet ouvrage

Féru d'histoire et de symbolisme, Jean-Patrick Dubrun signe ici son premier ouvrage dans la collection Les Symboles Maçonniques. Il a préalablement publié chez MdV Éditeur, dans la collection Voir l'essentiel, une traduction entièrement renouvelée du Serpent Vert, de Goethe, accompagnée de commentaires.

Inscrivez vous à notre newsletter

Je souhaite recevoir les newsletters des Editions Conform

Mon Compte

Mon Panier

 x 

Panier Vide