Ecossais 3 : La violence et le sacré

Sommaire volume 3

- Préface Jacques Oréfice

- La Violence et le Sacré Jacques Oréfice
- Violence et Franc-maçonnerie Michel Josien
- L'ambivalence de la Monnaie Jean-Marie Lamotte
- Amour et violence du ...

Lire +
17,00 €
24h.gif

Description du produit

Sommaire volume 3

- Préface Jacques Oréfice

- La Violence et le Sacré Jacques Oréfice
- Violence et Franc-maçonnerie Michel Josien
- L'ambivalence de la Monnaie Jean-Marie Lamotte
- Amour et violence du pulsionnel chez l'enfant comme autre nom du Sacré Jean-Claude Duhamel
- Naître ou N'être pas : la violence originaire Jean-Denis Dancourt
- La violence et le sacré Beaudoin Decharneux
- Laïcité, laïcités et humanisme Marie-Anne Mersch
- La violence des mots Jean Schmets
- Toute guerre a une composante religieuse Odon Vallet
- Le retour du tragique Bruno Pinchard
- La violence, le sacré, René Girard Christophe Habas
- Pour ne pas conclure Daniel Morfouace
 
Ce numéro 3 porte un titre, La violence et le sacré, qui fait référence directement à l'oeuvre éponyme de René Girard dont l'originalité et la prégnance dans l'histoire des idées s'affirment de plus en plus.
La violence comme le sacré sont aux origines de l'histoire humaine, toutes les cosmogonies résonnent du bruit, de la fureur des combats, et des dieux et des hommes. Notre monde qui ambitionnait un progrès civilisateur depuis le siècle des Lumières est toujours en proie aux conflits religieux sur tous les continents. En Europe et en Afrique, le terrorisme fanatique islamique interpelle les consciences occidentales qui ont oublié les guerres de religion qui sévissaient encore en Irlande il y a peu. Dans le monde musulman, la guerre entre sunnites et chiites nous rappelle les pogroms et la Saint-Barthélemy. Les religions hindoues, en dépit de leur réputation usurpée, font régulièrement l'actualité de violences religieuses meurtrières. Seul, le Japon semble échapper à ces violences religieuses. Les violences faites aux femmes, sur tous les continents, au nom d'un sacré dévoyé, sont intolérables.
Mais pourquoi une institution maçonnique telle que la nôtre s'intéresse-t-elle à cette dialectique de la violence et du sacré ? La Maçonnerie moderne s'est construite, au XVIIe siècle, sur le dépassement des guerres de religion pour constituer le Centre de l'Union. Notre recherche philosophique nous impose de réfléchir aux origines de tous les comportements humains dont les enlacements de la violence et du sacré font à l'évidence partie. Le seul sacré qui vaille est la Vie, à nous de veiller pour que Éros l'emporte sur Thanatos, que l'Amour l'emporte sur la Mort.
"Que savons-nous, nous, Maçons écossais ?"
Tenter de répondre à cette question est ce à quoi vous invitent, Écossais ou non, Maçon ou non, la lecture et la méditation des Essais Écossais.
 
Jacques Oréfice

Inscrivez vous à notre newsletter

Je souhaite recevoir les newsletters des Editions Conform

Mon Compte

Mon Panier

 x 

Panier Vide